La créatine est-elle un produit dopant ?

La créatine a fait l’objet de nombreuses recherches en raison de son effet potentiel sur les performances physiques des athlètes impliqués dans des exercices intermittents de haute intensité et de courte durée avec de courtes périodes de récupération. 

La créatine phosphorylée est une réserve d’énergie dans les cellules musculaires. Lors d’exercices intenses, sa dégradation libère de l’énergie et sert à régénérer l’adénosine triphosphate. Toutefois, il existe toujours une controverse concernant les avantages et les risques de la supplémentation avec cette substance.

Créatinine : dopant ou pas ?

Les ressources ergogènes sont des substances (y compris la créatine), des processus ou des procédures qui peuvent, ou sont perçus comme étant, capables d’améliorer les performances sportives. La consommation de certaines de ces ressources ergogéniques peut avoir des résultats positifs pour les tests de dopage, c’est pourquoi elles font l’objet d’un veto du Comité International Olympique (CIO). 

La créatine ne figure pas sur la liste des substances interdites du CIO, sa consommation n’est donc pas considérée comme du dopage.

Y a-t-il des effets secondaires ?

L’un des grands attraits de la créatine est l’effet visuel rapide du produit. En une semaine, il y a un gain de poids et certaines personnes semblent en fait avoir un certain degré d’hypertrophie musculaire. Cependant, un gain aussi rapide n’indique généralement qu’une rétention d’eau, qui peut se produire dans les suppléments de créatine à forte teneur en sodium.

Il est déjà prouvé qu’un excès d’acides aminés et de protéines provoque une perte accélérée de la fonction rénale chez les patients atteints d’insuffisance rénale chronique. Par conséquent, l’utilisation de créatine chez ces patients est contre-indiquée.

Les effets secondaires les plus courants de la créatine sont les nausées, la diarrhée, les crampes et la déshydratation. Il existe également l’hypothèse d’une relation entre la consommation de créatine et l’augmentation de l’incidence des calculs rénaux. Chez les personnes asthmatiques, la créatine peut provoquer des exacerbations de la maladie. Sachez toutefois que si elle est prise correctement et en quantité appropriée, la créatine peut apporter de nombreux avantages à votre corps.

Comment prendre de la créatine ?

La créatine peut être achetée sous forme de poudre ou de gélule et la quantité sera en fonction de ce que votre médecin vous a prescrit. La créatine peut être diluée avec de l’eau, du jus, du lait ou des smoothies et pris avant ou après l’entraînement.

 Lorsque ce produit est consommé avant votre entraînement, il fournit plus d’énergie à vos cellules, vous permettant de mieux performer pendant vos entraînements. Si la créatine est ingérée après l’entraînement, elle favorisera une meilleure reconstruction et récupération musculaire, les laissant prêts pour le prochain exercice.

Les pièges à éviter lors de la prise de compléments alimentaires
Boire du thé vert pour un effet brûle-graisse amélioré